Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 20:09

Août 2016

 

Nos Petits Bonheurs

 

    Août est plutôt le mois des Grands Bonheurs, celui de la grande détente, de la découverte de nouveaux paysages, de nouveaux visages, c’est le temps libre des loisirs et des plaisirs.

    Comme les autres le Fil d’Ariane a donc fermé ses portes, sauf celle de Compiègne qui a été démontée pour travaux et celle de Nogent restée entr’ouverte.

 

    Ainsi, par exemple, nous avions programmé un pique-nique dans les jardins de la Faïencerie et peut-être même une baignade dans l’Oise à la plage toute proche, sauf que… le jour dit, la pluie et le vent nous ont chassés des jardins et repoussés dans une brasserie à quelques pas de là. Heureusement bien au sec, après lui avoir commandé à boire, le patron nous a gentiment laissé ouvrir nos paniers et partager nos victuailles.

 

    Il faut croire que l’expérience ne nous a rien appris puisque nous avons programmé un autre pique-nique la semaine suivante, cette fois-ci dans le Parc de loisirs de Saint Leu d’Esserent. Ce jour-là il a fait très chaud, très très chaud, si bien qu’il a fallu se cacher dans un coin d’ombre pour étaler nos nappes avant de s’asseoir par terre pour sortir nos salades, nos viandes froides, nos gâteaux et déboucher du rosé encore presque frais.

    Ensuite, plus tard, quand le soleil s’est calmé, nous nous sommes baladés à toute petite vitesse, en pédalos sur le magnifique plan d’eau, des pédalos à 4 places, 2 devant pour le plaisir de pédaler et 2 derrière pour le bon plaisir de ne rien faire.

 

 

Brèves rencontres

 

    La première avec Ola quand nous venions de fermer notre local. Ola n’est pas son nom, c’est ce que nous avons retenu du sien difficile à prononcer. C’est un Nigérian aveugle, probablement sans papiers, ne parlant pas le français. Gabrielle, notre responsable, prof d’anglais avant le Fil d’Ariane, a pu échanger quelques mots avec lui et ils se sont fixés un prochain rendez-vous.

 

    Appelés par le Foyer de vie de Monchy Saint Eloi, nous y avons rencontré ses éducateurs spécialisés, mais pas l’homme non-voyant que nous devions voir.

    Ce monsieur, handicapé mental, traverse une crise difficile et se ferme actuellement à tous contacts et n’a pas voulu nous recevoir.

    Pour faciliter les choses, quand il ira un peu mieux, nous l’inviterons avec un petit groupe de ses amis, à partager un goûter au Fil d’Ariane.

 

 

Des Paroles qui ne s’envolent pas.

 

    Ce sont celles de notre Bibliothèque sonore qui depuis plus de 30 ans, vous apportent, gratuitement, en Picardie et bien au delà, des milliers et des milliers d’heures de détente d’émotions et de culture.

    Chaque mois des  ouvrages nouveaux enregistrés dans nos 4 studios sont mis en circulation. Ces livres qui arrivent chez vous et en repartent en franchise postale, peuvent vous parler à toute heure du jour, de la nuit et les dimanches et les jours fériés, selon votre bon plaisir. Ils vous accompagnent pendant les longues heures vides de vos journées sans images, sans visages, sans sourires ni gestes amusants ou affectueux à regarder.

    Les livres les plus demandés sont bien sûr les romans et surtout les romans policiers, dont les plus récents pourtant dérivent de plus en  plus dans la violence, la souffrance, l’angoisse qui ne sont sans doute pas les meilleurs ingrédients nécessaires au plaisir d’être surpris par une intrigue bien menée.

 

    On aimerait vous faire découvrir davantage  des aventures réelles, mouvementées, artistiques, historiques  ou héroïques. Il y a des mystères que la science perce peu à peu et d’autres qu’elle n’explique pas…

    On peut choisir dans différents  niveaux d’intérêt dans notre Bibliothèque, pour se distraire, s’émouvoir, pour découvrir, pour réfléchir et toujours pour s’enrichir, comme les oiseaux qui selon leur espèce, choisissent différents étages dans le même arbre qui les abrite.

 

    Voici le premier livre que nous vous présentons : c’est la vie étonnante et prodigieuse d’un des plus grands ténors de notre époque Luciano Pavarotti, racontée avec le talent que nous lui connaissons tous, Eve Ruggeri. Cette écoute vous donnera certainement l’envie d’entendre ses disques et vous fera peut-être aimer l’opéra.

    Référence : Bio 010.  5 CD

 

 

Gare !

Nos locaux motivent  (suite)

 

    comme nous vous l’avions dit en Juillet, des ouvriers sont venus changer toutes les fenêtres de nos bureaux rue Saint Nicolas.

    Nous avions pris nos précautions pour que tous nos équipements soient bien protégés de la poussière et des chocs et le résultat est magnifique!

    Les fenêtres sont vraiment belles, isolantes et insonorisantes avec des vitres de triple épaisseur, ce qui est parfait, en particulier pour notre studio-sons.

    Ils ont changé aussi la porte d’entrée de notre petit immeuble, la nouvelle, moderne et accueillante est encadrée par nos 2 petites vitrines que nous avons rénovées. Comme ils l’avaient promis, Nadia et Jean ont repeint en jaune clair les 2 étages de notre cage d’escalier. Tout est donc merveilleux.

    Un grand merci à la Mairie qui embellit et modernise nos locaux et un grand merci aux ouvriers qui ont si bien travaillé malgré les grandes chaleurs.

 

    Mais…

 

        Catastrophe ! ! !

 

    Les techniciens et un architecte qui sont intervenus pendant ces travaux, ont été littéralement effrayés par l’état du sol de notre grand bureau bleu et de notre atelier-salle de jeux-cafétéria. Vus d’en dessous au rez de chaussée, nos 2 planchers montrent, parait-il, qu’ils amorcent leur effondrement et  ils ont dû les étayer pour nous permettre de vider ces pièces sans accident !

    Nous avions signalé depuis longtemps aux Services techniques de la ville que des fissures apparaissaient dans le revêtement de ces 2 sols depuis qu’un four à haute température  avait été installé pour les sculpteurs sous nos bureaux, mais on nous avait rassurés, rien de grave nous avait-on dit mais aujourd’hui les poutres sont sans doute cuites…

 

    Des solutions s’imposent, nous ne savons pas encore lesquelles, Maria notre Présidente a rendez-vous très prochainement avec notre Maire.

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires