Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 14:42

 

 

       Octobre 2016

 

Nos Rendez-vous

 

        Pour commencer nous avons tenu comme chaque mois notre permanence à la MDPH de l’Aisne. Les visiteurs y sont quelques fois rares mais nos bons contacts et nos échanges avec le  personnel de cette maison sont utiles et puis entre 2 permanences, notre documentation que nous laissons sur place, est toujours disponible pour les visiteurs de passage.

        Nous avons d’ailleurs participé à une réunion de bilan après une année de ces permanences tenues par les Associations. Elles demandent  de la régularité de la part des Equipes, mais c’est un réconfort pour la personne handicapée, de savoir qu’elle peut trouver là les coordonnées et même  rencontrer les représentants de l’association qui peut l’aider.

        Ce mois-ci encore 2 nouvelles réunions de préparation pour la « Journée du handicap », qui aura lieu à Creil en décembre. La première en Mairie avec les futurs participants et la seconde dans nos bureaux à Nogent, avec les représentants de la  Mairie de Creil et nos partenaires, tout cela complété par de nombreux échanges par téléphone et par courriels.

        Premières démarches auprès du Conseil départemental de l’Oise et des Services de la sécurité sociale, pour défendre le dossier de Mohamed, dont nous avons déjà parlé, qui ne voit et n’entend pratiquement plus, qui n’a qu’une très petite retraite et n’arrive plus à payer le loyer de l’appartement qu’il occupe avec son épouse.

        Séance de travail à la Commission des Droits et de l’Autonomie de Laon, pour l’attribution des allocations aux personnes handicapées.

        Réunion de la Commission de secours du CCAS de Soissons, pour l’attribution d’aides ponctuelles à des familles en difficulté pour des règlements de loyers, de chauffage, d’électricité…

        Nouvelle réunion au Centre hospitalier de Beauvais, avec le Service du Cadre de santé, qui gère les  interventions de formation du Personnel soignant, par des associations de malades et d’handicapés.

        Toujours au Centre hospitalier de Beauvais, réunion avec le service de la Communication pour le tournage d’un clip sur l’accueil d’une personne non-voyante.

        Une de nos membres aveugle a joué son propre rôle et un membre du personnel l’a accueillie.

        2 versions ont été tournées avec nos indications : « Mal fait » et « Bien fait ».

        Ce clip sera projeté dans la grande réunion de « Beauvais Médicat », qui recevra en Novembre les médecins et les personnels soignants du département.

        Ce clip nous servira également pour les interventions d’information des personnels soignants de chaque service de l’hôpital.

        L’élue responsable de la vie associative de la Mairie de Beauvais nous a invités pour faire le point sur l’action et l’avenir de notre antenne dans le secteur. Bonne nouvelle le niveau de notre subvention sera maintenu pour 2017.

 

Soyons autonomes

 

        A 47 ans Marie-France n’a plus que 1/50ième au meilleur oeil, c’est-à-dire pratiquement rien. Elle vit à Lormaison dans le sud de l’Oise. Joël et Dany son assistante, lui ont donné un cours de circulation avec la canne blanche, autour de chez elle et dans les rues voisines, mais le fait qu’il n’y ait aucun commerçant dans ce village, limite beaucoup son autonomie. Elle devra donc être accompagnée pour faire ses courses à Méru.

      Autre cours de circulation pour Isabelle autour de son nouvel appartement, dans les rues de Clairoix et sur le parcours qui  mène au Collège de Margny, où elle est Professeur de musique.

        Champy son chien-guide très attentif, a pris lui aussi ses repères, c’est un bon élève.

 

Pour une meilleure accessibilité

 

        Au cours de la réunion de la Commission d’accessibilité de Creil, nous avons poursuivi l’étude des difficultés de circulation sur les trottoirs et les traversées de rues, pour les personnes en fauteuil et pour nous.

        De nombreux aménagements ont déjà été réalisés, mais beaucoup reste encore à faire pour permettre nos déplacements dans une meilleure sécurité.

        Nouvelles évaluations pour le label « Tourisme et handicap » qui garantit une bonne accessibilité à toutes les personnes handicapées sur les lieux de tourisme  : les   musées, les  châteaux, les églises, les salles de spectacle, mais aussi dans les restaurants, les hôtels, les gîtes, les chambres d’hôtes…

        Il s’agissait cette fois-ci de visites quinquennales,  vérifiant que les sites ayant obtenu ce label, en 2011 étaient toujours conformes à ses normes.

        A quelques endroits des améliorations ont été prescrites car, depuis 5 ans la loi sur l’accessibilité a progressé et dans certains cas se montre plus exigeante que les règles du label.

         Donc vérification  du camping de Berly-rivière et de celui de Guignicourt, tous deux classés 4 étoiles, disposant aussi de mobil’homes entièrement accessibles.

        La maison natale du peintre Henri Matisse à Bohain en Vermendois elle aussi a été revisitée et confirmée.

        La Commission d’accessibilité de Soissons s’est déplacée sur le site d’une friche industrielle que le Conseil départemental a l’intention d’en faire réhabiliter les bâtiments et de les aménager pour des usages culturels.

 

La Chasse aux trésors

 

        Pour cette fois, il s’agirait plutôt d’une pêche, d’une pêche au bouchon, puisque la généreuse association « les Bouchons d’amour », vient de remettre à notre équipe de Laon un chèque de 1 000 euros !

        Ce chèque ajouté à celui du Rotary le mois dernier, tombe juste pour l’achat d’une « Machine à lire », qui sera  mise à la disposition de nos membres.

        Ainsi, ils pourront entendre une belle voix de synthèse leur parler de leurs courriers, de leurs factures, de leurs relevés de banque…

        Un grand merci à tous ceux qui se sont mis patiemment dans la chaîne des collectes des dizaines et des dizaines de milliers de ces petits bouchons pour nous aider à lire…

 

Communiquons

 

        Pour clôturer la semaine de « l’Egalité des chances et de la citoyenneté » à Saint Quentin, la ville a organisé un grand forum sur la place de l’Hôtel de ville, sous un soleil déjà pâle mais encore tiède et nous y étions bien sûr.

        Notre stand a attiré beaucoup de personnes curieuses qui ont joué avec nous et essayé de reconnaître des objets, d’identifier des pièces de monnaie tactilement, de s’initier au principe du Braille, de circuler au milieu des gens avec la canne blanche, tout cela les yeux bandés naturellement.

        Donc bonne participation du public, des Elus et de la Sénatrice de l’Aisne Pascale Gruny.

 

 

    

 

 

 

 

 

   

       

           Nous étions aussi au « Salon des Seniors » à Amiens.

        Au milieu des exposants spécialisés dans le commerce pour les gens du 3ème âge.  Des personnes prudentes sont venues se renseigner « au cas où… » et ont emporté de la documentation. Deux  dames qui souhaiteraient devenir bénévoles dans notre équipe ont pris rendez-vous.

        Les journaux l’Union et le Courrier  picard ont fait paraître des articles citant notre association avec des photos lors de la remise du chèque des « Petits bouchons d’amour ».

 

Nos Rencontres

 

        Lucie jeune fille aveugle de 15 ans est interne à l’Institut national des jeunes aveugles à Paris. Pendant les vacances scolaires, (et elles sont nombreuses), elle revient chez ses parents à Laon et s’y sent bien seule le long des journées.

        Elle s’est donc rapprochée de nous pour participer à nos activités et prendre des cours de circulation, car curieusement cette formation essentielle pour l’autonomie ne commence que vers l’âge de 16 ans à l’INJA.

        Trois résidents du foyer de vie de Monchy Saint Eloi sont venus partager un goûter dans notre permanence.

        Ce foyer reçoit des retraités dont la déficience  visuelle est associée à une plus ou moins légère déficience mentale. Parmi ces 3 invités, nous avons retrouvé Louis qui pendant 3 ans, lorsqu’il résidait au Foyer du CAT de Noyon, venait chaque semaine dans notre permanence de Compiègne.

        Nous l’avions vu progressivement émerger d’un engourdissement dû au traitement médical d’une sévère dépression provoquée par la perte de la vue.

        Peu à peu il s’est réveillé, est devenu plus vivant et même  très drôle pendant nos séances de jeux.

        Arrivé à l’âge de la retraite,  il a quitté son Foyer du CAT pour celui de Monchy et donc changer le fil d’Ariane de Compiègne pour celui de Nogent.

        Colette enseignante en retraite ne voit pratiquement plus, ce qui la plonge dans un état dépressif difficile à dissiper, les livres de notre bibliothèque sonore ne l’intéressent pas. Veuve, elle a besoin de sentir la vie autour d’elle.

        Une maraichère de la Somme nous a appelés pour son frère, il est voyant mais agoraphobe et se replie complètement sur lui-même.

        Elle a entendu parler de nous et pense que ça lui ferait le plus grand bien d’être bénévole dans notre équipe d’Amiens. Il faut essayer, nous avons souvent vu des grandes difficultés se résoudre de cette manière.

        Delphine est loin de nous, elle vit dans le 91, nous avons déjà parlé d’elle, sa vue a trop baissé pour qu’elle puisse encore garder son emploi dans une Mairie. Son moral est bas et recherche notre soutien par de fréquents appels.

        Amandine non-voyante de 22 ans habitait précédemment près de Beauvais où notre équipe la suivait.

        Elle vit maintenant à Morienval et se rapproche de Compiègne et nous demande des cours de Braille et de circulation.

        Sylvette est une nouvelle bénévole, mais nous la connaissons et l’apprécions depuis longtemps puisqu’elle était il y a encore quelques mois le professeur de la classe d’ULIS du Collège Ferdinand Bac dont nous étions partenaires…

        Maintenant à la retraite, elle nous propose ses immenses talents de pédagogue pour nos cours de cuisine et de pâtisserie, mais la réduction provisoire de nos locaux nous en prive actuellement.

        En attendant elle va nous préparer des gâteaux originaux dont elle a le secret pour notre vente de Noël  qui aura lieu :

les Vendredi 9 et Samedi 10 Décembre, au « Gîte des Pèlerins » 37 bis rue Saint Lazare à Compiègne.

 

               Qu’on se le dise!

 

        Pour la préparation de cette vente, justement, nous avons reçu un groupe de 8 enfants d’environ 9 ans, qui ont réalisé des dessins et des étoiles pour la décoration de la salle.

        Cela nous a permis de découvrir des talents vraiment précoces. Vous en jugerez vous-mêmes si vous venez à cette vente…

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons eu la chance de recevoir Danièle venue de la part de « France bénévolat ». Comptable, elle propose de mettre sa compétence au service de notre trésorerie et c’est notre Présidente qui est contente !

        Plus aucun créneau de libre pour notre studio d’enregistrement de Compiègne, où les donneurs (et surtout donneuses de voix) se succèdent d’heure en heure.

        Il en restait 2, l’un a été pris par Line pour qui c’est un début et l’autre par Nathalie que nous aimons beaucoup et qui nous a fait le plaisir de revenir après 20 ans d’absence !

        Visite d’un ingénieur et de deux étudiants de l’Université technologique de Compiègne. Ils se proposent de faire des recherches pour la réalisation d’une canne connectée, mais ils voulaient d’abord savoir ce que nous en pensions.

        Depuis une trentaine d’années, nous avons testé de nombreux prototypes de cannes blanches évoluées, des cannes vibrantes, des cannes sifflantes. Pour certaines, il fallait un sac à dos pour loger le système de détection, pour d’autres les radars se cachaient dans un pendentif sur la poitrine ou dans la casquette. La dernière la canne électronique, aussi chère que les autres demande une journée de formation pour apprendre à comprendre son langage de notes graves ou aiguës qui arrivent dans les oreillettes.

        En fait, les bruits réels de la circulation et la sensibilité au bout de la canne longue ordinaire nous en disent plus que les modulations d’un son artificiel.

        Le système de guidage le plus performant actuellement est certainement le GPS pour piéton aveugle, sachant toutefois que la précision dont nous avons besoin pour notre sécurité n’est pas encore suffisante.

        Voyons donc si nos chercheurs de l’UTC peuvent faire mieux.

 

Gare!

Nos locaux motivent  (suite)

 

        C’est fait !   Le Fil d’Ariane de Soissons a quitté sa vieille maison historique, sa cour, son grand arbre, son jardinet où la Mairie faisait pousser les célèbres haricots et de l’autre côté de la petite rue, l’abside de la Cathédrale, puis la petite place et son jet d’eau…

        Maintenant le fil d’Ariane est en transit dans un bâtiment administratif, le Centre social Saint Waast.

        Actuellement les permanences se tiennent le Jeudi après-midi au 12 rue du Belvédère et notre numéro provisoire de téléphone est le

06 51 52 83 55

        Et tous nos services  continuent!

 

Nos Petits Bonheurs

 

        On les a trouvés dans les plaisirs dont on ne se lasse pas : la gym douce, la nage, les balades, les jeux…

        Bien que ce soit un travail pour l’autonomie, on s’est tout de même régalé au cours de cuisine de Beauvais, jugez plutôt :

Sangria avec panneton au thon et ciboulette, Poulet basquaise garni de riz et d’haricots verts, salade et fromages, crème au caramel renversée avec cake.

        Autres plaisirs : le cinéma. Cinéma , d’abord dans nos locaux à la rencontre de « César et Rosalie », ensuite au Majestic « La vie entre 2 Océans », histoire belle et triste dans les embruns, les vagues et une adoption clandestine, enfin pour terminer la semaine de « l’Egalité des chances et de la citoyenneté », projection dans une salle du Conservatoire de Musique de Saint Quentin d’un film sur la vie de Louis Braille.

        Imaginez, un public de voyants, une salle obscure, et un écran noir. Pas d’images !

        Seuls circulaient les voix des personnages au milieu des bruits de la vie, les sons de la campagne, le vacarme d’un atelier, quelques notes de musique…

        Ainsi pendant une heure et demie, les gens se sont trouvés dans les sensations que nous vivons quotidiennement et ça les a laissés rêveurs…

        Une nouveauté pour nous ! Une de nos lectrices de Beauvais a proposé un jeu aux membres présents : choisir de manière aléatoire un mot, ensuite laisser les imaginations tourbillonner autour de ce mot pour que les idées et les petits bouts de phrases des uns cheminent et s’appuient sur les idées et les petits bouts de phrases des autres et construisent peu à peu une histoire pleine de surprises que l’animatrice a notée.

        Cette récréation créative a donné envie de recommencer et cet « Atelier d’écriture » va se prolonger de Jeudis en Jeudis.

 

Nous vous rappelons que notre vente de Noël se tiendra les 9 et 10 Décembre au « Gîte des Pèlerins » au 37 bis rue Saint Lazare à Compiègne de 10 à 18 h .

            De très jolis objets et des créations originales vous séduiront pour vos décorations de table et vos cadeaux de fin d’année.

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires