Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 15:21
 
Voici un petit mois de février, non seulement il lui manque déjà 2 jours sinon 3, mais en plus c’est le mois des vacances de neige !…
 
On vide les écoles pour remplir les chalets de montagne. Plus la neige tombe, plus les centaines de kilomètres de bouchons s’allongent sur les autoroutes.
C’est la migration saisonnière des glisseurs.
Pour les enfants qui ne partent pas, on mobilise les grands parents, et où les prend-t-on?… eh bien, dans les Associations qu’ils font vivre…
 
C’est bien pourquoi on vous présente un petit mois de Février.
 
 
Nos Rendez-Vous
 
Tout d’abord notre participation à la réunion du Conseil d’Administration de l’Union, ce collectif des associations d’handicapés de l’Aisne, dont nous sommes un des membres fondateurs et dont notre Vice-Présidente dominique Javier est membre du Bureau.
Cette Union est née il y a 17 ans, à l’initiative de la très active Marie-Christine Philbert. Il serait d’ailleurs utile et intéressant de retracer tous les progrès réalisés sous son impulsion pour la scolarisation des enfants handicapés dans leur école de proximité, ainsi que la formation et la professionnalisation des Auxiliaires de vie scolaire, non seulement dans l’Aisne mais dans toute la France.
Ce Conseil d’Administration a travaillé à la préparation du prochain forum « Santé Info Handicap », qui se tiendra cette année au Palais des sports de Château-Thierry.
 
Nous avons travaillé avec la Commission départementale d’accessibilité de l’Aisne, réunion mensuelle, vous le savez, qui débat entre autres, de la conformité des Permis de construire aux règles de l’accessibilité.
 
Intéressante séance de travail au « Mail », le Centre culturel de soissons.
Nous étions invités pour la préparation d’un spectacle d’acrobaties et de musique de Jazz. On nous demandait d’aider les techniciens à réaliser une audio-description de ce spectacle vivant.
Il est vrai que nous avons des choses à dire dans ce domaine, car il faut l’avouer, nous sommes souvent perdus dans le déroulement d’un film audio-décrit, quand par exemple des voix se ressemblent, quand les descriptions sont trop succinctes, ou quand des « flashes-back » nous promènent du présent au passé et du passé au présent, ou encore quand la musique couvre la voix off…
Nous « verrons » prochainement si notre intervention aura été utile.
 
Nous avons reçu la visite à Compiègne de la directrice de la revue trimestrielle « La voix de l’Aisne ». Elle envisageait de compléter son édition sur papier par une édition en Braille, mais Michèle notre responsable de l’équipe de Laon, lui avait bien fait comprendre que le Braille restait inaccessible à la très grande majorité des déficients-visuels.
Elle était donc venue étudier la possibilité d’éditer une version sonore de cette revue que nous avons examinée. 40 pages, des textes, mais surtout beaucoup de photos qu’il serait fastidieux de décrire avec précision, et qu’une description simplifiée risquait de créer une frustration chez l’auditeur.
Plus grande difficulté encore, le trop court délai qui nous serait laissé pour l’enregistrement, le montage, l’impression des CD et leur duplication à un grand nombre d’exemplaires.
Le projet est donc abandonné.
 
Sous la houlette de Maria notre Présidente, réunion de l’équipe du siège. Chacun des membres actifs agit principalement dans son domaine et la présence des uns et des autres est souvent décalée dans la semaine, d’où la nécessité de temps en temps de faire une pause et de se rencontrer.
Après avoir revisité les activités des derniers mois, nous nous sommes projetés vers celles qui nous attendent.
 
Réunion intéressante à la Mairie de Saint Quentin. La Ville vient d’adhérer à la « Charte des villes amies des Ainés », charte européenne.
On nous l’avait présentée lors d’une réunion précédente, afin de sonder les bonnes volontés des uns et des autres. Le but de cette Charte est de rendre la Ville accueillante, agréable, accessible et plus facile à vivre pour les personnes âgées. Cela concerne bien sûr la Municipalité pour l’urbanisme, les transports, tous les services sociaux et aussi les commerces et les Associations, , tout ce qui peut aider les personnes âgées à continuer de vivre chez elles et dans la ville. Le Fil d’Ariane s’est engagé dans cette Charte.
Il est prévu de créer un logiciel pour faciliter, sécuriser et rendre agréables les déplacements à pied dans la ville. Une application en donnerait toutes les informations utiles dans les « smartphones » des personnes âgées.
A une objection : mais les personnes âgées n’ont pas de smartphones, il a été répondu : actuellement non, mais tous les adultes d’aujourd’hui, sont les aînés du futur…
 
 
Communiquons
 
Le Fil d’Ariane vient d’être installé sur le site de la ville de Saint Quentin, dans l’espace réservé aux associations. Nous y présentons nos bureaux et notre action pour le soutien et la réadaptation des personnes déficientes visuelles. Nous citons nos activités et notre participation à l’amélioration de l’accessibilité dans l’Agglomération. Nos besoins en Bénévolat y figurent et déjà, une personne s’est présentée et désire enregistrer pour notre Bibliothèque sonore.
 
La fin de l’année scolaire approche et c’est la période pour les lycéens et les étudiants de recherches d’informations, des enquêtes et des stages, avant la préparation des rapports et des mémoirs.
Ce travail nous semble utile puisqu’il permet à tous ces jeunes de mieux entrer dans la réalité de la vie des personnes handicapées et de comprendre l’utilité des associations d’entraide comme la nôtre.
Ainsi nous avons reçu une jeune étudiante qui prépare un BTS d’Economie sociale et familiale au Lycée Jules Uhry de Creil. Elle a fait un stage dans une entreprise, exemplaire à nos yeux (si l’on peut dire), puisqu’elle emploie 9 personnes aveugles ou mal-voyantes!
Cette jeune fille nous demande si nous pouvons transcrire en Braille 9 exemplaires de son Rapport de stage pour ces personnes. Gabrielle notre responsable, lui a nettement déconseillé cette opération, compte-tenu du peu de lecteurs de Braille, alors qu’une version sonore serait accessible à tous. Ajoutons qu’au Siège on peut facilement réaliser cet enregistrement sur CD ou sur clés USB.
 
Laurent mal-voyant et Aline non-voyante ont reçu une lycéenne de Soissons, qui pour sa préparation au Bac réalise une enquête sur la déficience visuelle. Elle est repartie bien informée après un long entretien.
 
Pour les mêmes raisons, 3 jeunes filles du Lycée Trufeau de Beauvais sont venues nous voir et elles ont été également bien informées et documentées.
 
3 autres jeunes filles, cette fois-ci du Lycée Jean-Paul II, nous ont interrogés plus précisément sur l’aide que nous pouvons apporter aux personnes âgées déficientes visuelles, non seulement en soutien mais aussi avec les aides techniques et les chiens-guides.
 
Une autre lycéenne de Jean-Paul II, venue avec son professeur, voulait connaitre en particulier l’importance du rôle des jeunes dans le bénévolat au service des personnes mal voyantes.
Elles ont été reçues par Amandine et Laetitia, jeunes non-voyantes qui leur ont parlé de leur adaptation à la vie quotidienne et ensuite elles ont enregistré pour ces visiteuses leurs parcours personnels, la perte de la vue, leurs expériences, leurs activités au fil d’Ariane et leurs projets.
 

Notre délégation Béatrice, Paule, Pâquerette, Dany et Joël, a été fort bien accueillie au centre de loisirs Jules Verne de Méru.

 

Il s’agissait d’informer les enfants sur la déficience visuelle, dans le cadre des activités péri-scolaires. 3 ateliers ont été préparés : la reconnaissance tactile des pièces de monnaie, l’initiation au Braille et un parcours avec la canne blanche, tout cela, bien sûr, les yeux bandés. Les enfants ont joyeusement coopéré et sont passés d’un atelier à l’autre avec envie.
L’équipe a été remerciée et complimentée par les éducateurs, le directeur du Centre et le Coordinateur de la Mairie elle a même reçu des félicitations par courriel !
 
La Chasse au Trésor
 
Très petit tableau ce mois-ci.
 
L’opticien du magasin Optique 60 de Noyon, vient de nous apprendre que, se sentant solidaire de notre action, il a décidé depuis 1 an, de prélever quelques centimes à notre intention, sur le prix de chaque paire de lunettes vendue à un membre du MGEN, la Caisse d’assurance maladie des Enseignants.
Il vient de faire ses comptes et nous a envoyé un chèque de… 15 euros. C’est tout de même beaucoup si on le compare au soutien que nous avaient promis des responsables de la direction nationale d’Optique 2000, venus dans nos bureaux, intéressés par notre Association.
2 ans ont passé et puis… ils ont oublié.
 
Rappelez-vous le Thé dansant organisé à notre profit le mois dernier, nous craignions qu’il soit déficitaire.
Monsieur Mario l’organisateur est venu le confirmer, néanmoins, il nous a tout de même donné un petit chèque, par amitié.
Un grand merci pour le risque pris à notre intention.
 
 
Nos Rencontres
 
C’est à la suite d’un accident que Philippe 74 ans a perdu la vue mais c’est son épouse qui est venue nous en parler.
Pour ces entretiens, Gabrielle notre responsable de Nogent, fait souvent participer Joël, la trentaine, aveugle depuis 4 ans. Doué d’un grand dynamisme, il s’est rapidement adapté. Il connait bien les démarches pour obtenir le statut et les ressources d’handicapé, mais surtout, vivant la cécité, il peut mieux, comme beaucoup d’entre nous, écouter, aider et encourager les personnes perdant la vue.
 
Après une opération du cerveau Arnaud 39 ans, a lui aussi perdu la vue. Envoyé en convalescence au Belloy ce centre de réadaptation fonctionnelle destiné aux personnes accidentées opérées, ou amputées, n’a pas de compétence pour la déficience visuelle. Ce centre nous connait bien et a dirigé Arnaud vers notre Antenne de Nogent.
 
Annie jeune fille née aveugle, prépare actuellement son Bac dans un Etablissement scolaire spécialisé à Paris. Elle préparera ensuite un BTS d’Education familiale et sociale, elle aura donc alors besoin de nous pour étudier le parcours entre son domicile et le Lycée de Creil.
 
Nous vous avons déjà parlé de Sylvie, une dame âgée qui vit très mal sa récente cécité et de son mari, plus âgé qu’elle et retraité de la SNCF. Isolés, ils étaient tous deux en grande difficulté.
Pour activer leurs dossiers de demande d’aide, il fallait avant tout des bilans médicaux. Les examens approfondis étant trop lointains, vers la fin de l’année, , notre responsable Nicole, grâce à notre partenariat avec le Centre hospitalier, a obtenu des délais très courts et leurs besoins ont été identifiés. Nous venons de transmettre les dossiers, en les appuyant, à la MDPH.
 
Une jeune femme de Noyon, atteinte d’une dégénérescence rétinienne, Correspondante pour l’Oise de « Rétina-france », s’est rapprochée de nous pour envisager des actions communes.
 
Yvette 60 ans commence à ressentir les premiers effets de la DMLA et nous demande de lui envoyer chaque mois le CD de « compiègne notre ville ». Elle le recevra gratuitement, naturellement.
 
Berthe de Laon, 70 ans, devient progressivement mal-voyante et nous demande en quoi nous pourrons l’aider et 2 nouvelles personnes mal-voyantes, de la même ville, viennent de s’inscrire à notre bibliothèque sonore.
 
Rappelons que Joëlle enregistre chaque semaine notre émission sur RVM la Radio associative. Cette émission d’une heure est destinée à toutes les personnes qui ne peuvent pas lire.
Chaque mois, Anne-Marie vient la rejoindre pour une lecture à 2 voix sur des textes choisis.
Cette nouvelle lectrice, comme beaucoup de nos donneurs de voix, possède des talents de comédienne et vient enrichir notre équipe du studio d’enregistrement, mais il a fallu se serrer pour lui faire une place, tous les créneaux de notre studio étant maintenant occupés
 
 
Nos Petits Bonheurs.
 
Des bonheurs gourmands pour la Chandeleur, les crêpes parfumées ont sauté dans toutes nos équipes et on peut dire, qu’entre autres Annia et Paquerette ont bien mis la main à la pâte puisqu’elles en ont délayé 9 litres !
 
Autre plaisir gourmand, le repas-école de Beauvais : Apéritif et amuse-bouches, tartiflette au Reblochon avec jambons, côtes fumées et saucissons puis salade verte bienfaisante et salade de fruits avec quatre quarts et café…
 
Pour s’alléger piscine, promenades en forêt, gym douce et pour la tête les dominos, les cartes et l’atelier d’écriture.
Pour les amateurs de cinéma : une première au « cinespace » pour une projection en audio-description de « Raide-dingue » de Dany Boon. C’est là que l’on se rend compte que si on rit trop fort on n’entend plus la voix off.
Lancés dans le rire, nos amis de Beauvais ont voulu « revoir « Les Visiteurs » dans leur local.
 
« raide-dingue » aussi au Majestic et nous avons ri avec les Hauts de france plus bas que les Pays bas, placés plus haut…
 
profitant des vacances on a organisé un nouveau goûter des enfants de nos membres.
Ils nous ont encore réjouis, ils sont vivants, ils discutent, ils découpent, ils crient, ils collent, ils rient, ils peignent et font naître des petits bonshommes, des étoiles, des grenouilles, ils se régalent et puis ils nous quittent emportant leurs petits trésors et leur gaîté. et pour nous c’est la fin de la récré…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires