Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 19:17
01/03/17
 
 
Nos Rendez-vous
 
Rencontre avec 3 Etudiants de l’Université technologique de Compiègne pour prendre connaissance de l’organisation de la « Voie du houblon », une manifestation qui se déroulera le 13 Mai au profit du Fil d’Ariane.
Ce sera une course, une marche pour certains, de 17 kilomètres, depuis l’UTC jusqu’à Saint Sauveur à travers la forêt.
Le départ et la remise des dossards auront lieu à l’UTC au milieu d’un village de stands d’associations, dont le nôtre. La marraine de l’opération Emilie Tabouré, une non-voyante sportive ayant participé à plusieurs Jeux Para-Olympiques, viendra spécialement de Marseille.
Le parcours sera animé par des Groupes musicaux et la fanfare de l’UTC. Le thème de la course étant la Bière, des stands de dégustation tous les 5 kms permettront d’en goûter dans des verres de 10 centilitres ou de se rafraîchir avec des boissons sans alcool. Le 2eme thème : la Mythologie inspirera les participants qui voudront se déguiser.
Notre stand fera la course lui aussi, pour se retrouver à l’arrivée avant les premiers coureurs pour les accueillir avec des douceurs salées et sucrées.
D’ici là nous aurons un important travail de communication à réaliser en posant de nombreuses affiches dans les villages des environs. Inscrivez-vous dès maintenant auprès de Laurence pour 16 euros et n’oubliez pas votre guide.
Au Fil d’Ariane Sylvette coordonne toute la participation de notre association à cet événement. Nous la connaissons bien et nous l’aimons bien, puisqu’avant d’entrer dans l’équipe du Siège, elle était avant sa retraite, le professeur de la classe ULIS du collège Ferdinand Bac, dont nous étions partenaires. Rappelez-vous…
 
Rendez-vous dans nos bureaux avec Anne-Gaëlle Philippot et Serge Son de l’association Ambo, pour la création d’un Musée de la Brosserie dans l’Oise.
Ce projet déjà bien avancé est de créer ce Musée à Tracy le Mont, dans les ateliers d’une ancienne fabrique de brosses, l’une des plus importantes du département, sachant que l’Oise depuis le milieu du XIXeme siècle, était le centre de la brosserie nationale et même internationale. Dans un passé déjà lointain un atelier d’ouvrières non-voyantes réalisait de très fines brosses et c’est en souvenir d’elles que l’on nous propose d’être de ce projet.
Il s’appuie sur les locaux d’origine à restaurer, sur des machines d’époque et des outils et sur toute une collection de brosses anciennes, douces pour la peau, brosses à dents en os, brosses pour les vêtements, pour le linge, pour peindre…
Nous irons sur place le 9 Mai pour connaître les lieux et évoquer entre autres, les questions d’accessibilité pour les visiteurs handicapés. Une maquette a été réalisée par un cartonnier.
 
Permanence mensuelle à la MDPH de Laon.
 
Réunion avec la « Jeune Chambre économique » de Beauvais et la MACIF la Compagnie d’assurances, pour le projet de mettre en place dans les restaurants de la ville, un système de Carte sonore destinée aux clients déficients visuels. La MACIF financera l’opération.
Il s’agit de confier à chaque restaurateur un dictaphone sur lequel il pourra enregistrer sa carte et ses menus.
Notre rôle sera de l’initier à la manière d’enregistrer clairement les plats et les prix qu’il propose.
Une présentation publique de ce système se fera le 10 Juin sur la place Jeanne Hachette.
La « Jeune Chambre économique » lance cette carte sonore dans tout notre pays, elle fonctionne déjà à Lille et dans le Pas de Calais.
Cette idée généreuse, comme celle des menus en braille, nous semble être une fausse bonne idée.
Très peu d’aveugles ou de très mal-voyants entrent seuls dans les restaurants, ce qui ne justifie pas de généraliser cet équipement sur le plan national. Le maniement de l’appareil exigera un court apprentissage de l’usager et surtout manquera de souplesse pour lui permettre de naviguer, d’aller et de revenir dans l’ensemble des propositions. Enfin il ne sera pas facile au professionnel de réactualiser constamment ce menu sonore, avec le plat du jour, les entrées et les plats de saisons, surtout si la demande est rare…
 
Lors de notre permanence à Hirson, nous avons emmené notre nouvelle machine à lire pour une démonstration. Nos amis et un journaliste invité ont été très étonnés de la qualité de lecture des voix de synthèse. Le journal en parlera.
 
Sous la direction de Maria notre Présidente, réunion de travail avec notre équipe d’Amiens et de nouvelles personnes bénévoles venues renforcer notre action.
 
Réunion à Saint Pierre des Minimes, à l’invitation de la Mairie de Compiègne sur le thème de l’isolement.
Cette question nous concerne puisque nous agissons pour ne pas laisser isolées les personnes déficientes visuelles, mais nous nous sommes rendus compte au cours de la réunion, que nous avions été invités par erreur, le projet ne concernant que les professionnels sociaux.
 
 
Pour une meilleure accessibilité
 
Déplacement avec Marie-Christine Philbert Présidente de l’Union et nous Fil d’Ariane, pour la préparation de la 2ème tranche des travaux d’accessibilité, du célèbre « Familistère » de Guise.
La 1ère tranche concernait les abords extérieurs, celle-ci s’appliquera aux accès intérieurs des bâtiments.
Il s’agit d’un extraordinaire ensemble, une Utopie réalisée au XIXème siècle, avec un siècle d’avance pour le travail, le logement, la protection sociale, la santé, l’éducation, la culture et l’émancipation des familles ouvrières. C’est l’oeuvre de Jean-Baptiste Godin, ce créateur et remarquable patron de l’usine qui produisit les poêles à feu continu, vendus en France et en Europe.
Il est également prévu que nous intervenions pour la formation des futurs guides-conférenciers pour l’accueil des visiteurs déficients visuels et la description des lieux et du fonctionnement de ce que fut cette étonnante communauté industrielle.
 
La commission d’accessibilité de Beauvais s’est déplacée pour examiner les difficultés d’accès dans les rues du quartier Saint Lucien, avec en particulier les abords de l’école de Marissel.
Inauguration dans cette même ville des nouveaux emplacements de stationnement réservés aux handicapés, avec des panneaux offerts par le Lions-club, portant le slogan de l’APF : « Si tu prends ma place, prends aussi mon handicap ».
 
Séance de travail avec la Commission départementale d’accessibilité de l’Aisne, cette réunion mensuelle qui examine entre autres la conformité des permis de construire des ERP avec la loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées.
 
Réunion de la Commission d’accessibilité à la Mairie d’Amiens.
 
Nous serons présents au Salon du Livre qui se tiendra le 29 Avril sur la place de l’Hôtel de ville de Beauvais. Nous y mettrons en valeur nos 3 bibliothèques, en gros caractères, en Braille et sur CD.
 
Réunion pour l’accessibilité à Saint Quentin, car le district s’est agrandi et a absorbé toutes les communes du Canton. Il faudra se mettre à jour, élargir la Commission et traiter en premier les bâtiments publics.
De plus le réseau des bus urbains va être réorganisé : des lignes vont être modifiées, certaines supprimées, d’autres créées. Souhaitons que cela ne génère pas une grande pagaille, comme celle de Laon.
D’autre part, le contrat des transports à la demande des personnes handicapées l’Astrad arrive en fin de concession. Ces transports fonctionnent bien, mais le délai de réservation est beaucoup trop long et dès que l’on sort de la ville, les prix augmentent trop. L’Appel d’offres est ouvert et 3 Sociétés sont prêtes à signer une nouvelle convention.
 
Un cheminot retraité, non-voyant, s’occupe des questions d’accessibilité au sein de la SNCF et a attiré l’attention de la Commission de Saint Quentin, sur le danger que représentent pour nous, les panneaux publicitaires Decaux, assez larges, ne reposant que sur un pied central ou latéral, ce qui rend l’obstacle difficile à déceler avec la canne blanche.
C’est un problème que nous avons souvent évoqué ailleurs et la solution est d’en prolonger les montants en les faisant descendre jusqu’au sol.
 
Dans le cadre de leurs actions civiques 7 étudiants de l’UTC se sont mis à notre disposition et sous la direction de Béatrice, notre responsable accessibilité, ils ont effectué des contrôles serrés dans tous les bus urbains, pour vérifier le bon fonctionnement des annonces sonores des stations et leur affichage sur l’écran pour les personnes mal-entendantes.
Ces étudiants ont donc noté de chauffeur en chauffeur et de ligne en ligne la qualité de ces informations.
Le résultat est désolant. Une seule ligne sur les 6 respecte la réglementation, ailleurs les annonces sont rares et quand elles sont faites leur niveau sonore est trop bas et masqué par la musique.
Le déclenchement de ces bandes sonores est abandonné au bon vouloir des chauffeurs qui n’ont pas conscience de leur utilité. Certains d’entre eux oublient aussi qu’ils ne transportent pas des caisses ou des sacs, mais des personnes qui, quand elles voyagent debout, ont bien du mal à se cramponner à la barre dans les démarrages, les virages et les freinages…
Béatrice prépare son rapport pour la Mairie de Compiègne.
 
 
Nos Rencontres
 
Une enseignante du Lycée Saint Rémy de Soissons, dont nous sommes partenaires, s’est longtemps occupée dans cet établissement des opérations que des élèves ont réalisées au profit de notre association. Elle vient de prendre sa retraite et a rejoint notre équipe, c’était une collègue de notre chère et regrettée Micheline Olivier.
 
Une nouvelle lectrice vient de s’inscrire dans notre studio d’enregistrement de Saint Quentin, elle s’appelle Loraine, elle est nouvelle dans la ville et possède un Master de Communication et pourrait certainement nous être utile dans ce domaine aussi.
 
Amélie une jeune fille de Crépy en Valois est voyante mais se déplace en fauteuil roulant. Elle nous a appelés, elle a du temps libre et pourrait peut-être devenir fort utilement notre Correspondante sur place où nous avons de nombreux membres.
 
Visite de Bahia, une dame d’une quarantaine d’années dont la rétinite pigmentaire s’aggrave avec le temps, en réduisant de plus en plus son champs visuel.
 
Une maladie génétique a rendu Charlie presqu’aveugle. Il approche de la cinquantaine et se sent de plus en plus isolé, son petit chien est sa seule compagnie et se rapproche de nous pour reprendre pied dans la vie.
 
Aboubakar de Saint Just en chaussée a 29 ans. Originaire du Burkina-Faso, il a perdu un oeil dans un accident sur la voie publique et l’autre souffre de Rétinite pigmentaire.
Il vient de perdre sa Carte d’Invalidité, qu’il avait eu sans doute du mal à obtenir et nous a demandé notre aide pour en recevoir une nouvelle.
Il partira en stage de formation professionnelle à l’Institut Forja en septembre à Paris.
 
Après un appel de sa fille, Béatrice et Paquerette ont rencontré un monsieur de 74 ans devenu aveugle après un accident (peut-être volontaire) qui le laisse défiguré même après plusieurs opérations de chirurgie réparatrice.
Il a besoin de parler et de recevoir des conseils pratiques.
 
 
Nos Petits Bonheurs
 
Tout d’abord ces moments agréables que nous partageons régulièrement : les plaisirs de la gym douce, de la piscine, des balades en forêt, des jeux de cartes, de dominos et bien sûr beaucoup de bavardages et de rires car n’oubliez pas que toutes nos permanences sont aussi des clubs où on se retrouve entre amis, autour de petits gâteaux après le café, ou de gros gâteaux pour les anniversaires.
 
Pour le plaisir du cinéma, nous avons projeté à Beauvais « la Novice ». Ce n’était pas le titre que nous avions demandé, mais enfin, l’histoire touchante d’une jeune religieuse.
Nous sommes allés aussi au Majestic « voir » un film beaucoup moins sérieux « Ali Bibi point com »
 
Pour le plaisir sportif le tournois de pétanque organisé par Laurent, non seulement actif dans notre équipe, mais aussi Président du Club de pétanque « Alsace-Loraine » de Soissons. Nous étions une bonne dizaine à participer à ce concours Spécial Handicaps », dans lequel chaque joueur handicapé est associé à un joueur valide.
Ainsi 32 doublettes se sont affrontées dans un esprit bon enfant, jusqu’au soir où nous avons trinqué pendant la remise des coupes et des médailles.
 
Pour les plaisirs gourmands, nous avons bien aimé le déjeuner que nous nous sommes offert « Chez Micheline », un petit restaurant de Soissons dont les plats ont réjoui les coeurs et les estomacs, sans attrister les porte-monnaies.
Dans ce domaine aussi, grande activité pour la préparation du repas-école dans la cuisine de Beauvais.
Après avoir bien travaillé, les élèves se sont régalés et se sont dits « C’est nous qui l’avons fait ! ».
Au menu : Assiette de crudités, Crumble de poulet, avec des filets, du lait de coco, de la crème de coco et du riz. Après la salade et le fromage, pour son anniversaire, Marie-Jeanne qui était traiteur avant sa retraite, nous a préparé des choux caramélisés, de la crème et des nougatines, mais maintenant qu’elle ne voit plus, elle n’a pas réussi à les assembler, alors elle nous a présenté « une pièce démontée », fort délicieuse tout de même…
 
Pour les plaisirs culturels nous avons fait travailler notre imagination dans l’Atelier d’écriture de Beauvais.
Avec nos casques VHF on aurait pu nous prendre pour des mal-entendants au concert de Jazz du centre culturel de Soissons. En fait, nous entendions fort bien cette musique joyeuse, mais ce que nous écoutions en plus, c’était la description d’un spectacle d’acrobates qui se déployaient au milieu de la musique.
Si nous avons pu admirer l’élégance, la force, l’équilibre et les audaces de ces athlètes environnés de rythmes sonores, c’est bien grâce aux commentaires justes et précis des voix de 2 jeunes en service Civique formés à l’audio-description par la Directrice du Centre culturel.
Celle-ci viendra en Juin nous présenter une sélection de spectacles qui pourraient nous convenir, dans le programme de l’année prochaine.
 
Et puis, nous avons été invités à la Faïencerie de Creil à un spectacle lyrique offert par le Conseil Départemental , avec l’orchestre symphonique de l’Oise.
Au programme des airs célèbres d’Opéras, la Traviata, la Vie de Bohème, Carmen…chantés par des vrais chanteurs lyriques, airs que tout le monde connaissait et que nous avions envie de reprendre en choeur avec eux.
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires