Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 21:27
 
Nos Rendez-vous
 
Tout d’abord la réunion de notre Conseil d’Administration, au siège rue Saint Nicolas.
Le matin séance de travail de la Commission des Comptes, qui a examiné la comptabilité de chaque Equipe, puis leur regroupement général pour la préparation de notre rapport de Trésorerie de notre prochaine Assemblée Générale.
Les comptes sont maintenant tenus par Danièle FARGEX comptable professionnelle. La clarté et la précision des chiffres qu’elle a présentés, montrent la qualité de gestion de nos responsables et lui ont permis d’obtenir le quitus de notre Commission.
L’après-midi les équipes se sont tour à tour exprimées sur leurs activités, leurs difficultés, leurs projets. Citons le besoin de nouveaux bénévoles actifs, pour développer l’action de nos Equipes de Saint Quentin et d’Amiens.
 
Réunion à La Ferre du Conseil d’Administration de l’Union des handicapés de l’Aisne, où on nous a présenté des documents sur le nouveau Service, dans lequel l’Aisne est un département pilote : le RAPT, la réponse accompagnée pour tous.
Ce service a été créé à la suite de nombreuses plaintes de parents d’enfants handicapés, pour lesquels il n’y avait aucune solution d’accueil et de prise en charge. Ainsi maintenant à défaut d’une solution idéale, les parents et aussi les adultes handicapés pourront saisir la MDPH, qui mettra autour d’une table tous les services concernés, de façon à choisir la meilleure solution possible.
 
Pour les membres de la CDAPH, la Commission des droits des personnes handicapées de l’Aisne, séance de réflexion dans le cadre des « Vendredis pratiques ».
Thème choisi : l’Accueil familial. Il s’agit de familles qui peuvent recevoir en longs séjours des personnes handicapées, mais aussi des personnes âgées.
Le Département veut mettre en valeur ce Service des familles d’Accueil qui peuvent offrir un plus large choix, une alternative parfois heureuse à certaines Maisons de retraite.
 
Réunion à Amiens de notre équipe, pour intégrer de nouveaux bénévoles et préparer la répartition des responsabilités.
 
A l’invitation de la Mairie du Plessis Belleville, qui nous accorde une subvention chaque année, nous avons assisté aux réjouissances du 90ième anniversaire de la société Poclain, célèbre fabricant d’engins pour les travaux publics.

 
Rendez-vous à Beauvais avec une animatrice de la SDAPA, service d’aides à domicile, pour préparer une prochaine intervention auprès de leurs stagiaires en formation.
Nous aurons à sensibiliser ces futures Aides à la personne et Auxiliaires de vie aux particularités de la relation avec les personnes déficientes visuelles.
 
A Saint Quentin nous avons reçu un appel de l’EPAD, (Etablissement pour les personnes adultes dépendantes) de Buironfosse. Dans cet Etablissement une personne non-voyante a besoin d’être formée pour circuler en sécurité dans les bâtiments et à l’extérieur. Cette formation intéressera aussi les membres du Personnel. Première intervention prévue en Mai.
 
Travail en Comité restreint à la Mairie de Saint Quentin pour préparer la mise en place du Réseau européen « Les villes amies des Aînés ». Le thème de ce Comité, pour lequel nous nous étions inscrits : la mobilité des personnes âgées dans la ville.
Nous avions à y faire remarquer la baisse de la vision chez les personnes vieillissantes, d’une manière générale et plus encore les contraintes pour la circulation en sécurité des personnes réellement déficientes visuelles.
Un des organisateurs, Professeur de l’Université de Lille, spécialiste des solutions informatiques, nous a présenté un logiciel « Smart city », (certainement impossible à dire en français), qu’il faudra naturellement adapter à Saint Quentin, pour déclencher des signaux de vigilance, des augmentations de luminosité, des points de repos etc…
 
Rendez-vous avec la responsable des Activités péri-scolaires de la Mairie de Laon, pour envisager notre intervention chaque semaine, dans l’Ecole communale Louise Macault.
Nous commencerons dès la première semaine de Mai.
 
L’animatrice de l’association « Conte et raconte », est venue nous proposer des séances de contes dans nos permanences de Laon, nous y redeviendrons alors de grands enfants rêveurs.
 
Séance de travail avec la Commission départementale d’Accessibilité de l’Aisne, celle qui, vous le savez, contrôle la conformité des Permis de construire des ERP, aux règles de l’accessibilité des personnes handicapées.
 
Permanence mensuelle à la MDPH de l’Aisne, mais les travaux sur la ligne de la SNCF nous ont empêchés de participer à celle de la Mairie d’Hirson.
 
Et puis enfin, notre 34ième Assemblée Générale s’est tenue comme chaque année dans les très belles salles Saint Nicolas, vestiges de monuments dont l’origine remonte au 13Ième siècle, sous Saint Louis.

Belle assemblée, plus d’une centaine de participants et 130 Pouvoirs de nos amis picards, qui ont tenu à être représentés malgré leur difficulté de déplacement.

 

Sous la présidence de Maria Izquierdo, l’Assemblée a écouté avec attention le Rapport d’activité et l’a adopté à l’unanimité. Le Rapport de Trésorerie qui malgré la diminution générale des subventions, mais grâce au soutien des petites communes que nous avions sollicitées et aussi à nos activités créatrices, présente un solde positif. Ce Rapport a été adopté à l’unanimité, moins l’abstention de 2 nouveaux membres.
Le Rapport d’orientation prônant la continuité de notre action et son développement particulièrement à Amiens, a, lui aussi été adopté à l’unanimité.
Election au Conseil d’administration, renouvellement de plusieurs mandats et élection d’une nouvelle conseillère.

Ensuite, intervention à la tribune de Aymeric et Pierre, Président et Trésorier de l’association des Etudiants de l’UTC, organisateurs de la course « la « Voie du houblon », au profit de notre association. Cette importante manifestation, très solidaire et très joyeuse se déroulera le dimanche 13 Mai, sur un parcours de 15 km, de l’Université à la Brasserie de Saint Sauveur.

 

 

Après eux, Sophie Schwarz, adjointe au Maire de Compiègne, responsable de la Vie associative, a vivement apprécié notre action et nos projets. Elle ne manquera pas de le faire savoir et de rappeler au Maire l’urgence des travaux de réparation des sols de nos bureaux.
 
Après les applaudissements, apéritif déjeunatoire, pour la détente et le régal des discussions et des nombreuses petites choses délicieuses à déguster.
 
 
Communiquons
 
Ce mois-ci, nous avons surtout communiqué avec les enfants et les jeunes.
Notre but, naturellement, est de dédramatiser la cécité, en les mettant un peu en situation, bien sûr... mais surtout en leur montrant que le savoir-faire et la technologie, nous permettent de surmonter les difficultés que nous rencontrons et nous aident à reconquérir une grande part de notre autonomie.
C’est bien là la mission des associations telles que la nôtre.
Ainsi, les yeux bandés ils découvrent la circulation avec la canne blanche, l’identification tactile des objets, le principe du Braille, les dégustations mystères, les jeux adaptés, les aides techniques, et puis surtout notre bonne humeur et notre joie de vivre…
Donc, pendant une journée complète, nous avons rencontré toutes les classes de l’Ecole communale de Villers Saint Paul.
Nous avons passé une autre journée avec les élèves du Lycée professionnel Saint Vincent de Paul de Soissons.
Pendant 2 journées nous étions avec les élèves de Première et de Terminale du Lycée Saint Esprit de Beauvais.
Chaque semaine, dans le cadre des Activités péri-scolaires, nous avons travaillé avec les enfants d’une classe de l’Ecole Philéas Lebègue et nous les retrouverons encore pendant 2 journées en Mai. C’est la 3ème Ecole que nous avons eue en charge en Péri-scolaire à Compiègne.
 
Des adultes, cette fois, sont venus nous rencontrer devant notre stand du Salon du Livre, sur la Place de l’Hôtel de ville de Beauvais.
Sous la banderole « Lire autrement », nous y présentions nos 3 bibliothèques qui intriguaient et intéressaient les très nombreux visiteurs. Ils découvraient nos emballages d’expédition gratuite et de retour, adaptés aux non-voyants et pouvaient comparer un livre de poche du commerce et sa transcription en Braille, 10 fois plus volumineuse.
Nous étions en bonne compagnie au milieu des écrivains régionaux, des poètes, des bibliothèques municipales ou privées, et des éditeurs.
Les autorités de la Ville sont venues saluer les exposants et madame Chanez Herbanne, élue municipale et également élue régionale, nous a fait part de son souci, elle recherche une subvention pour nous aider à payer notre loyer. Chic !
 
 
Nos Rencontres
 
Lors de la séance de découverte des oiseaux, organisée par la Mairie de Creil, Thierry est venu vers nous. Devenu mal-voyant depuis 3 ans il se promettait de nous rencontrer. Le contact est donc maintenant pris et nous allons pouvoir lui être utile.
 
Visite à notre permanence, comme chaque mois de nos 2 amis du Foyer de vie de Monchy Saint Eloi,dont Louis, qui fréquenta longtemps notre Permanence de Compiègne, pendant la période difficile de sa perte de la vue.
 
Nous sommes allés retrouver, ainsi que nous le faisons chaque mois, nos amis non-voyants de la Maison de retraite Saint Vincent de Paul de Creil.
 
Ce mois-ci ce sont 3 membres de notre groupe de Soissons que nous avons guidés et accompagnés chez leurs médecins.
 
Nouveau contact avec Emilie , récente bénévole de Vaumoise. Cette jeune fille en fauteuil, pourrait bien nous aider, après une bonne formation et devenir notre Correspondante à Crépy en Valois où nous sommes bien implantés.
 
Séance de soutien et de travail avec Sylvie, devenue très mal-voyante à 70 ans et dont le mari est beaucoup plus âgé. Nous allons lui fournir une canne longue pour ses premiers petits déplacements.
 
Patricia, la quarantaine, demeurant à Achy, est très inquiète, sa vue baisse de plus en plus. Elle a besoin d’aide et de soutien.
 
On nous a appelés de l’ESAT de Beauvais. Dans ce Centre d’aide au travail pour personnes handicapées, un de leurs salariés perd la vue. Rendez-vous est pris pour début Mai.
 
 
Nos Petits Bonheurs
 
A Beauvais, les « débats de presse » amènent indiscutablement de l’animation dans nos permanences. Une de nos animatrices choisit différents articles dans les journaux, sur des sujets variés et après leur lecture à haute voix, on en discute, on échange, on argumente mais, tout cela reste enjoué et bon enfant, même en cette période sensible d’élections.
 
C’est maintenant le Mercredi après-midi, que s’est réouvert l’atelier créatif de Soissons, sous l’impulsion de Christel, une animatrice professionnelle. Ce mois-ci on a tressé de l’osier et ça n’est pas si facile. Chacun peut aussi choisir son activité de prédilection, certaines mal-voyantes par exemple, se mettent à la peinture et font peut-être de l’art d’avant-garde, sans le savoir.
 
Dans l’esprit de la sensibilisation au développement durable, la Mairie de Creil a invité des Associations à l’observation et l’écoute du chant des oiseaux, dans les bouquets d’arbres voisins.
Un ornithologue les a nommés, les a décrits, il a pointé sur eux sa longue-vue et certains mal-voyants ont pu découvrir les merles, les mésanges, les moineaux, les chardonnerets, les tourterelles, les pies et aussi les mouettes qui s’aventurent si loin de la mer.
Il a expliqué leurs moeurs, leurs migrations, leurs habitats, chaque espèce nichant à un étage différent d’un même arbre. Il nous a aidés à différencier leurs chants, leurs sifflements, leurs mélodies, leurs gazouillis, leurs pépiements, leurs jacasseries, leurs roucoulades…
 
Pour les spectacles, nous avons projeté, dans notre salle à Beauvais le film « le Jaguar », une comédie avec tout de même beaucoup d’action.
 
Autre film au Majestic : « A bras ouverts », dans lequel le riche personnage que joue Christian Clavier, est prêt à accueillir des réfugiés et c’est une famille de Roms qui arrive et envahit sa maison et sa vie…
cette comédie traite avec humour et tout de même humanité un sujet délicat.
 
Nous avons passé une soirée avec Puccini dans le célèbre « Théâtre impérial », que Napoléon III fit construire tout près du château de Compiègne.
Il n’a jamais pu le voir puisque les travaux ne s’achevèrent qu’après son abdication.
Coincé par l’Histoire, ce théâtre est resté oublié pendant près d’un siècle et quand on l’a redécouvert, on a trouvé, outre la poussière, une extraordinaire qualité acoustique, une des meilleures du monde, qui, par exemple permet d’entendre, même perché tout en haut du théâtre, le bruit de la page de partition que tourne le chef d’orchestre.
Nous étions attendus le soir de la représentation, par notre chère amie Anne Sophie, une des responsables du Centre culturel de la Ville et du Théâtre Impérial.
Nous étions une vingtaine, arrivés en avance, pour qu’avant le spectacle, elle puisse nous faire visiter sur la scène, le décor et les accessoires, puis elle nous installa aux 2 premiers rangs. Ensuite, nous avons bavardé avec Juliette, la jeune femme qui suit la troupe dans sa tournée et se charge de l’audio-description. Elle nous a d’abord raconté l’essentiel de la pièce, une comédia del arte, en forme d’opéra en un acte « Gianni Schicchi». Un très riche propriétaire vient de mourir après avoir légué toute sa fortune à un monastère. Les membres de la famille se disputent et inventent un stratagème pour récupérer leur héritage.
C’était joué à l’italienne, beaucoup de mouvements, des gesticulations, des grimaces, un comique efficace pour les voyants.
Certainement bien joué, les rires le prouvaient, mais c’était surtout admirablement chanté par une jeune troupe lyrique de 11 chanteuses et chanteurs, tour à tour solistes et choristes. Enveloppés par le son du piano, ils déroulaient la musique puissante, assez peu mélodique, mais très expressive de Puccini.
Dans le casque VHF la douce voix de Juliette nous maintenait dans le rythme virevoltant de la pièce.
A la fin du spectacle, le public a longuement applaudi et nous aussi, naturellement.

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires