Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 15:48

Octobre 2014

 

 

               Pour l’accessibilité

La loi du 11 Février 2005 a accordé 10 ans aux commerçants, aux Municipalités, aux Départements et aux Régions pour rendre accessibles aux personnes handicapées les magasins, les logements, les moyens de transport et les établissements recevant du public.

        L’ échéance Janvier 2015 est toute proche et les Municipalités se dépêchent pour faire le point, aussi nous avons dû galoper pour les aider :

 

le 7  Nous sommes à Noyon pour travailler avec la Commission d’accessibilité sur le Schéma directeur des Transports Urbains: aménagements des arrêts, accès et sonorisation pour les bus…Il restera beaucoup à faire.

 

le 13 Nous sommes à la gare de Crépy en Valois avec les responsables Accessibilité du Conseil Régional et de la SNCF de Picardie. Avec les autres Associations d’handicapés nous analysons les conditions d’accès depuis le parvis de la gare, dans la gare vers les guichets, vers les quais et les trains, pour garantir la continuité des déplacements.

        Le Conseil Régional a prévenu depuis longtemps que le délai ne serait pas respecté et qu’il faudra 10 années supplémentaires, compte-tenu de l’énorme budget nécessaire, les trains étant eux-mêmes concernés.

 

le même jour nous avons rendez-vous à la Mairie de Compiègne avec monsieur Delplanque , responsable de la circulation urbaine et les ingénieurs de l’Agence  «Indigo», experts en accessibilité.

        Parmi d’autres problèmes, il faut choisir la liste des principales stations de bus à aménager, étant donné le coût des travaux à accomplir.

 

le 22 Réunion à Laon de la Commission d’Accessibilité pour établir le bilan des feux sonorisés, de la sonorisation des bus urbains et de l’aménagement des arrêts de bus 59 sont réalisés sur 116.

 

Le même jour  Nous sommes présents à la réunion d’accessibilité de Beauvais. Etude de l’accès au Théâtre et  le point sur la circulation à pied dans la ville et dans les transports en commun.

 

 

Nos Rendez-vous

 

le 14 Nous recevons Madame Bassuet et Madame Rébeiro, représentantes du siège à Paris d’ «Optique 2000». A la suite de notre courrier, elles sont intéressées par notre association. Elles proposent de nous faire connaitre par tous leurs magasins de Picardie et de nous donner la liste de ceux d’entre eux spécialisés en basse vision. Elles nous fourniront de la documentation et pourront nous aider à dupliquer nos documents.

 

le 20 Nous allons à la rencontre de notre équipe d’Amiens pour travailler avec eux sur notre campagne d’information en direction des 33 Communes de l’agglomération et de plusieurs autres villes de la Somme.

 

le 23 Nous recevons Maryam, la Présidente de l’Association des Albinos du Burkina Fasso, que nous connaissons bien. Elle rentre d’Afrique et nous rapporte un tableau réalisé là-bas par des enfants albinos en remerciement des jouets, des livres, des vêtements et des lunettes que nous leur avions donnés. Ce tableau sur bois représente en pyrogravure le logo de notre association, joliement décoré de graines de couleurs.

 

le 24 Nous sommes à Laon avec notre équipe, nous faisons le point sur la bonne marche de l’Antenne, nous faisons connaissance avec de nouveaux Bénévoles parmi la vingtaine de membres présents. Il faut dire que nous avons maintenant plus d’espace pour nos permanences depuis que nous disposons de 2 salles au rez-de-chaussée : une petite pour les cours de braille et les entretiens et la grande pour les activités, alors que toute la partie administrative se règle dans le bureau du 1er étage.

 

 

Nous communiquons

 

le 3  Nous nous rendons à Amiens pour rencontrer les responsables du service Autonomie du Conseil Général de la Somme. Il s’agit d’une séance de travail préparatoire au cours nous présentons un début de diaporama sur la déficience visuelle destiné aux SAVS et aux SAMSAH du département, qui connaissent mal notre déficience.

        Ce diaporama sera prêt pour la réunion pleinière qui aura lieu en Janvier 2015, au cours de laquelle nous présenterons également un document écrit que nous avons étudié spécialement pour la Somme et qui étendu à toute la Picardie sera un outil utile de présentation de la Déficience visuelle pour toutes les équipes du Fil d’Ariane.

 

le même jour Maria, notre Présidente, Paule et Joëlle sont à Radio Puisalaine pour présenter dans une émission en direct notre association, notre action, nos activités. C’est une radio associative qui diffuse très largement dans la région.

 

le 4 Pour la Journée Nationale des Aveugles, nos équipes ont fait diffuser dans toute la région, par le Courrier Picard, l’Union, le Parisien, l’Oise hebdo des communiqués informant le public des services gratuits de soutien et de réadaptation que nous proposons aux personnes qui perdent la vue.

 

le 11                      Notre équipe de Saint-Quentin participe à un forum « Basse vision », organisé place de l’Hôtel de ville, par la Générale des Mutuelles. Tous les stands sont bien en place, y compris des ateliers tactiles, mais le vent et la pluie dispersent le public et même certains exposants dont une nouvelle association locale « Le rêve au bout des doigts » destinée aux petits enfants non-voyants. Cette jeune association avec qui nous devrons travailler a été créée par une maman courageuse, que nous avions reçue à Compiègne il y a 3 ans, avec son bébé aveugle dans ses bras.

 

le 15 Notre équipe de Nogent participe au forum  sur la Déficience visuelle dans la médiathèque de Creil. Rencontre avec le public, bien sûr, mais aussi avec le SAIDV d’Agnets, l’AVH de Clermont, les Donneurs de voix de Senlis…

 

le 16 et le 17 Notre équipe de Soissons tient son stand d’information dans le forum Santé-Info-Handicap à Chauny. C’est une belle manifestation réalisée comme chaque année par l’Union des associations d’handicapés de l’Aisne, dont nous sommes membres fondateurs.

 

le 29  Maria et Jean-Pierre sont interviewés par la Radio « Graph-it » de l’UTC de Compiègne. L’animateur intéressé et sensibilisé rend l’échange vivant et informatif. L’émission d’une demi-heure sera diffusée 2 fois sur 94.9 et touche un public d’environ 10 000 jeunes.

 

le 30  A la demande du Service Social du Centre Hôspitalier de Beauvais, notre responsable Nicole est filmée pour un clip. Elle présente dans cette vidéo la «Maison des Usagers», cette permanence tenue dans le grand hall de l’hôpital à tour de rôle par les différentes associations qui présentent leurs services aux malades, aux handicapés et à leurs familles.

Ce clip sera diffusé pendant une journée d’information auprès de 400 membres du personnel hôspitalier de la région.

 

 

Soyons autonomes

 

le 6 Nous allons à Vic sur Aisne chez une dame mal-voyante qui nous a demandé de lui apprendre à manier la canne blanche, mais sa famille sur place est très réticente et nous n’insistons pas.

 

le 7 Nous visitons dans une Maison de retraite d’Attichy, un monsieur que nous connaissons depuis longtemps, depuis l’époque où il avait perdu la vue à la suite d’une agression dans son domicile. Nous changeons l’élastique de sa canne et nous l’encourageons à nous accompagner dans une petite promenade, mais sans succès, il a de moins en moins envie de bouger.

 

le 8 Là c’est une autre musique. Dans les rues de Soissons Joël donne un cours de circulation à Francine, presque aveugle, de 76 ans, énergique et résolue à redevenir autonome.

        Un peu plus tard, dans un autre quartier de la même ville, c’est Marie-Brigite, toujours studieuse et attentive, prend un nouveau cours avec la canne blanche, sous le regard attentif d’une jeune stagiaire de notre Antenne de Soissons.

 

le 12 Voila le cours qui a le plus de succès? le cours de cuisine que donne notre équipe de Beauvais. C’est sans doute  pédagogique, mais surtout gastronomique: coctail du Planteur, crudités d’Automne, sauté de veau et jardinière de légumes, salades, fromages et sorbet à l’ananas.

        Tous épluchent, assaisonnent, cuisent, servent et bien sûr dégustent.

        Les 25 «élèves» veulent vraiment redevenir autonomes dans leurs cuisines..

 

le 24  Joël se présente à l’ESAT de Notre Dame de Liesse pour donner un cours à 2 personnes non-voyantes, mais il y a une erreur quelque part, elles sont absentes. C’est très dommage d’aller à 80 km de Compiègne, d’autant plus que nos déplacements et nos cours sont gratuits.

 

 

Nos Rencontres

 

le 2 Nos responsables de Laon sont attendus dans une Maison de retraite de La Capelle près de Vervins. Ils rencontrent là un groupe de résidents dont 3 personnes mal-voyantes très intéressées par notre association, échanges de questions, d’informations, d’amabilités et partage du goûter. 3 inscriptions à notre Bibliothèque sonore.

 Maison-de-retraite-La-Capelle-10-2014.JPG


le 3 Entretien dans nos bureaux de Laon avec un monsieur mal-voyant, vivant en foyer, accompagné par son éducateur. Il a besoin de savoir se servir de la canne blanche pour circuler entre son Foyer et son lieu de travail, le rendez-vous est pris.

 

le 7 A la demande de France-bénévolat nous rencontrons au lycée Notre Dame de Latiloy à Compiègne 150 élèves de seconde qui désirent obtenir, dans le cadre de leur scolarité le «Passeport pour le Bénévolat». Pour cela ils doivent effectuer 15 heures d’action bénévole dans une ou plusieurs des 15 associations qui viennent se présenter à eux.

 

le 8 A  Nogent, Moïse est un Congolais aveugle de 50 ans dont nous avons déjà parlé en Septembre. Il est sans ressources et pour finaliser son dossier de demande de papier, il doit payer une taxe de 100,60 euros dont il n’a pas le premier centime.. C’est une de nos bénévole qui a réglé cette dépense.

 

        Annie est une dame non-voyante plus âgée, elle habite Pasly, un village près de Soissons. Son mari s’ occcupait beaucoup d’elle, mais depuis qu’il est décédé, elle souffre de son isolement et fréquemment Dominique notre responsable va la chercher pour qu’elle soit entourée pendant nos permanences.

 

le 17 A Beauvais nous recevons un homme d’une soixantaine d’années que la rétinopathie diabétique a rendu aveugle, de plus il a subi 2 transplantations cardiaques, il est isolé et a besoin de soutien.

 

le 23 A la Maison de retraite Valouise d’Orrouy, à la demande de la phsycomotricienne, nous rencontrons un monsieur de 86 ans ayant une DMLA et sa fille.Il a besoin de conseils pratiques et de loupe, de pendulette et de montre parlantes. Il accueillera nos visiteuses avec plaisir.

 

 

La chasse au trésor

 

        C’est une chasse d’où on revient souvent bredouille, la preuve :

le 7 Réunion d’information à la Mairie de Beauvais pour apprendre qu’en raison du désengagement de l’Etat les subventions seront allégées, voire dans certains cas supprimées.

 

Mais, il y a heureusement des jours meilleurs..

 

le 14 A l’école des Beaux Arts vernissage de l’ exposition des gravures de Jean-Claude Larue. Beaucoup de monde et la queue devant les salles pour admirer les très belles eaux-fortes qui nous l’espérons plairont à de nombreux acquéreurs puisque comme nous l’avions annoncé le mois dernier, à la fin novembre l’artiste nous offrira généreusement la moitié de la recette.

 gravure-2.JPGgravure.JPG

le 25  C’est moins artistique mais utile tout de même, notre équipe de Laon participe à la brocante d’Aulnoy sous Laon et pour une fois la pluie n’a pas dissuadé les acheteurs c’est bon pour le moral et c’’est bon pour la caisse.

 photo-oct-2.JPG

 

 

Détendons-nous

 

 

        Une esthéticienne, jeune retraitée, bénévole propose pendant nos permanences à Beauvais des interventions de manucure, de soin du visage et de maquillage. Depuis la rentrée, des cours de gym adaptée ont repris.

 

        A Soissons reprise des séances de piscine le premier lundi de chaque mois et début d’un cycle de sophrologie 2 fois par mois.

 

le 25  A Compiègne ouverture d’un cours de danse de salon proposé par l’association «danse un pas à deux». C’est une association de Paris, dont les cours sont ouverts aux personnes déficientes visuelles et à leurs accompagnateurs.

 

Beatrice et Paule en sont des membres actifs. Chaque séance dure une journée étude des pas et des figures dans la matinée, déjeuner puis danse dans l’après-midi.

 

 

Pour vous renseigner, demandez Béatrice au 03 44 23 12 90.

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires