Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 16:08

        Décembre  2015

 

 

                    Nos Rendez-vous

 

          Nous avons assisté à la Mairie d’Amiens à une réunion d’information de la nouvelle association « Audio-vol » qui a proposé d’offrir des baptêmes de l’air aux déficients visuels. C’est une activité à sensations à laquelle nous avons souvent participé, lorsqu’elle était assurée par les « Miros-volants ». Alors rendez-vous avec eux l’Eté prochain.

 

          A Laon 3eme réunion intéressante organisée par le CLIC sur le thème des « Aidants », au service des personnes âgées et des handicapés.

 

          A la Mairie de Compiègne remise de décoration à madame Acary, concessionnaire des transports urbains, à cette occasion un bilan a été dressé des transports en commun du département et de leur adaptation aux personnes handicapées.

 

          A Beauvais, réunion de la COMEX, la commission exécutive de la MDPH, pour la validation d’un grand nombre de dossiers.

 

          Réunion interne de notre équipe d’Amiens, pour présenter aux nouveaux bénévoles notre association, nos locaux, notre action et les activités qui leur sont proposées, dans une atmosphère très sympathique.

 

          A Saint-Quentin, dans nos bureaux rénovés, Anthonny, notre stagiaire diplômé en informatique a programmé les 2 nouveaux ordinateurs, celui du studio sons et celui du bureau.(Tout semble facile aux personnes compétentes)

 

          A Amiens, retrouvailles avec « Dire le non-visuel », organisé par la MAAM la Maison des associations d’Amiens métropole.

          Nous étions engagés dans cette activité depuis son début et pendant plusieurs années. Il s’agissait de faire réfléchir  sur la cécité des publics différents: des enfants des écoles, des enfants de Centres aérés, des membres d’associations d’handicapés, des habitants d’un quartier, des personnes en Maisons de retraite…

          Il fallait ensuite en faire un compte-rendu, si possible un peu littéraire avec le concours d’écrivains régionaux, puis imprimer les meilleurs textes en gros caractères et en braille, en faisant correspondre les 2 versions face à face, page par page. Gros travail, mangeur de temps qui mettait à mal notre imprimante braille.

          Nous avons été très impliqués dans ces actions, au début nous étions 3 associations de déficients visuels, puis au fil des années 2 et finalement nous sommes restés la  seule. Nous en avons alors conclu que le thème avait été largement traité et que le cycle était terminé. Il faut dire en plus que le public invité chaque année pour le résultat du concours, était de plus en plus confidentiel.

          La MAAM relance cette manifestation et notre nouvelle Equipe s’y intéresse.

 

          A Compiègne comme nous l’avions indiqué le mois dernier,  nous avons reçu David ingénieur de l’UTC et 2 de ses étudiants. Ils ont apporté des croissants et des petits pains au chocolat et nous ont reparlé de leur projet de montres tactiles.

          En réalité ce qui les intéressait surtout, c’était  de comprendre quelle notion du temps qui passe, se fait une personne qui ne voit pas, quelle perception elle a de la durée des heures, du jour et de la nuit.

          Ils ont été reçus par Maria notre Présidente, Béatrice responsable de l’Accessibilité et des activités braille, toutes deux ayant perdu la vue  depuis plus d’une vingtaine d’années et par Isabelle née non-voyante, professeur de musique au collège de Margny.

          Elles sont toutes les trois très élégantes et soucieuses de l’image qu’elles donnent d’elles.

          Elles ont expliqué qu’elles se repèrent très bien dans l’écoulement du temps avec les montres, les radios et les horaires de leurs familles.

          Ce qui a surpris et même  dérouté nos 3 scientifiques, c’est de les entendre dire que leur vrai regret, c’est qu’il n’existe qu’un seul modèle de montre pour dames et qu’elles n’avaient donc pas le choix, ni pour la forme ni pour les couleurs, afin de les assortir à leur toilette du jour.

          Ah! Coquetterie quand tu nous tiens…

 

 

          Pour une meilleure accessibilité

 

             Grosse activité ce mois-ci dans ce domaine, en particulier pour la suite des présentations des ADAP, ces calendriers des aménagements à réaliser avant 2020.

     Nous avons donc participé aux travaux des Commissions d’accessibilité des villes d’Amiens, de Laon, de Beauvais et pour la première fois de Gauchy dans l’agglomération de Saint-Quentin.

          Nous avons siégé aussi dans la Commission départementale de l’Aisne, entre autres pour le contrôle des Permis de construire et puis, après avoir effectué les travaux d’aménagement dans nos propres locaux de Beauvais pour les rendre accessibles, nous avons envoyé le dossier de ces travaux avec photos à l’appui, à la direction de l’OPAC propriétaire des murs.

 

       Nos rencontres

 

          Nous vous avons déjà parlé d’Aurélie Vasseur, cette jeune fille de 23 ans née aveugle, qui a obtenu pour la 2eme fois une médaille d’or aux « Jeux Olympiques d’Eaubonne ». La Presse en avait également parlé, si bien qu’Aurélie accompagnée de ses parents, a été reçue par le Sénateur Maire qui lui a remis, au cours d’une petite cérémonie sympathique la médaille de la ville de Laon.

 

          Micheline devenue très mal-voyante par la maladie de Léber, avait perdu son emploi et ne pouvant plus conduire, se trouvait très isolée dans son village. Il avait fallu que le Fil d’Ariane l’apprivoise petit à petit, pour qu’elle se dégage de sa résignation, de son repli et qu’elle vienne montrer le bout de son nez dans nos permanences.

          Maintenant elle s’y est faite de nouveaux amis, elle ne manque plus une sortie et elle a monté une nouvelle marche en commençant l’apprentissage du Braille avec José Marie.

 

          Souvenez-vous, le mois dernier de Margot, 26 ans ayant perdu brusquement la vue à la suite d’une thrombose. Nous avons repris contact avec elle, au début elle avait fait face courageusement au choc, mais avec le temps qui commence à passer, elle prend la pleine mesure de ce que c’est de ne plus voir et chaque matin, au réveil, c’est un sévère rappel de la réalité.

          Elle est bien entourée par sa famille, mais elle a besoin de soutien et va revenir vers nous. Son dossier de mise en invalidité, incomplètement rempli par l’hôpital de Soissons est revenu sans aucune prise en charge et nous allons soutenir sa nouvelle demande.

 

          Nous avons revu aussi Jamila à Beauvais, dont la rétinopathie diabétique a éteint complètement un oeil et laissé seulement 1 dixième à l’autre. Elle a un petit garçon de 3 ans, son mari travaille beaucoup et est souvent absent. Sa mère qui l’accompagne partout bien sûr, est peut-être un peu trop omniprésente et devrait lui laisser davantage l’initiative. Nous la suivons et envisageons un stage de réadaptation au Centre Sainte Marie à Paris, si cela peut être compatible avec la garde de l’enfant.

 

          Un policier municipal est venu s’informer sur les loupes et les vidéo-agrandisseurs pour sa maman devenue mal-voyante.

 

          Fabrice a perdu la vue à 17 ans à la suite d’une agression. Il est resté longtemps replié sur lui-même, sans réagir, puis un jour il a fait une timide tentative, il est venu nous voir, mais il n’était sans doute pas assez mûr, il fallait qu’il affermisse encore son désir de reprendre sa vie en main. Nous ne l’avons  plus revu pendant un an.

          Il vient de revenir avec la volonté de travailler à sa réadaptation, il prend des cours de Braille et bien qu’habitant à Précy près de Creil, il s’est inscrit dans l’équipe de Céci-foot d’Handisport de Paris.

 

  

       Nos Petits Bonheurs

 

          Nous nous sommes projeté le film « ma femme est une actrice », une amusante comédie, dans nos locaux de Beauvais.

 

          Invitation au cinéma « Majestic », par Kelly Morello Présidente de « la Main dans la main », l’association des sourds et mal-entendants, que nous connaissons bien maintenant,  qui prend aussi en charge les sourds-aveugles, complètement coupés du monde, avec qui on communique par des signes et des symboles que l’on trace avec le doigt dans la paume de leur main.

          Le très nouveau film « Belle et Sébastien » était projeté en version adaptée en audio-description pour nous et avec sous-titres pour les sourds.

          L’invitée d’honneur Miss France 2011, très belle personne bien sûr, sourde elle-même, qui lit aisément sur les lèvres et parle avec une relative facilité.

          Nous n’avons pas manqué après le film, la séance de photos à laquelle s’est prêtée gentiment cette jolie et très grande Miss auprès de qui notre ami Jean-Claude paraissait bien petit.

          Chaque hiver la ville de Soissons installe une patinoire sur la   place de la Mairie et réserve gratuitement 3 matinées pour les personnes handicapées.

          Nous ne nous y risquons pas tous, ce n’est déjà pas toujours facile de garder son équilibre sur la terre  ferme quand on ne voit pas, alors sur la glace…

          Pourtant c’est la fête  pour Roger, il ne voit rien mais s’élance sur ses patins avec enthousiasme. Son patinage n’est pas très académique, il reste tout de même debout, de manière involontairement acrobatique il est vrai, mais il est heureux. C’est un jour qu’il attend patiemment chaque année.

 

          Nous étions venus nombreux visiter la sucrerie de Bucy le long dans l’Aisne. Le guide qui nous a accueillis était passionné et passionnant, il ne nous a rien épargné: les explications, puis un film, puis un diaporama, (nous étions déjà très calés), puis la visite dans le bruit et les odeurs fortes. Nous avons suivi le cheminement de la betterave encore terreuse jusqu’à cet or blanc qui coule comme d’une fontaine: le sucre cristallisé.

          Ce qui est saisissant, c’est de voir travailler les robots, de machine en machine, de salle en salle, la métamorphose se fait apparemment sans intervention humaine, les robots savent ce qu’ils ont à faire et on se demande où sont passés les hommes.

          Notre guide intarissable était aussi infatigable, nous l’étions un peu moins, nous sommes sortis un peu abasourdis après 4 heures de visite, comme si nous revenions du futur, notre petit sac de sucre à la main.

.

 

          Le mois de Décembre c’est bien connu est le mois des agapes et nous n’avons pas tremblé pour respecter cette tradition.

          d’abord un goûter chez nous à Laon, arrosé de vin mousseux de Craone, puis un goûter avec nos amis déficients visuels de Fournier Sarlovèze, accompagné pour chacun et pour chacune de nos voeux dans un petit paquet de gourmandises.

          Ensuite nous avons célébré la fin de l’année au restaurant « le Cocher » à Amiens, repas d’autant plus savoureux qu’il nous était offert par notre député et nous avons bien trinqué à sa santé. Nous avons déjeuné aussi au restaurant « La fontaine de Saint Jean au bois, ainsi qu’au restaurant « Beau séjour » à Beauvais. Nous avons  partagé le repas de fin d’année des  membres des Paralysés de France dans leur Relais de Laon. 

 

          Au restaurant « le Poivre rouge » de Villers saint Paul.

          Le plaisir de la table était un peu nuancé de nostalgie parce que c’est là que notre ami Régis Sorel, cardiologue en retraite, a quitté son poste de responsable de notre Antenne de Nogent.

          Accueillant, actif, courtois, sensible mais ferme, il a maintenu et développé parmi nos membres un climat d’amitié et d’action, bien secondé  par José Marie.

          Nous lui en sommes très reconnaissants et tous lui ont témoigné leur attachement par des paroles, des cadeaux, des livres, des disques et des mots croisés très difficiles comme il les aime.

          Il repasse le flambeau à Gabrielle, aimable et jeune retraitée de l’Enseignement.

          Longue vie à notre ami Régis!

       La Chasse aux trésors

 

          Si le mois de Décembre est celui des agapes, il est aussi sans doute celui de l’ouverture de la chasse aux trésors, nous y sommes donc allés de bon coeur.

 

          Premier chasseur Laurent, l’un des responsables de Soissons, joueur émérite de  pétanque, avant qu’il ne perde presque complètement la vue, Président du club « Alsace-Loraine  », il a organisé un tournoi  au profit du Fil d’Ariane.

          69 triplettes se sont affrontées, soit 207 joueurs. Ce tournoi s’est déroulé dans le boulodrome mis à notre disposition par la Ville, il a duré toute la journée et à 22 heures, après la remise des prix aux meilleurs, il est resté une bonne recette pour notre Antenne.

                   Bravo Laurent!

 

          Après un bon travail de préparations et de transports, nous nous sommes installés pour 2 journées de vente, dans un chalet de Noël dans les rues d’Amiens.

          Beaucoup de monde et les nombreux contacts avec les passants ont enrichi un peu notre caisse, mais le vrai bénéfice a été les échanges avec les gens, pas toujours clients, mais très souvent sympathisants.

 

          Là aussi après une longue préparation et un grand remue-ménage dans nos locaux rue saint Nicolas, pour la décoration, la mise en place des articles à vendre, il ne restait plus qu’à attendre les clients, sachant que la difficulté était de les faire monter jusqu’à notre premier étage. Pour cela, nous avions distribué des affichettes un peu partout dans la ville, à l’Office du tourisme, nous avions accroché une banderole au dessus de la porte d’entrée, passé des communiqués dans les 3 journaux de la région et mis une annonce sur notre site.

          Résultat: les gens sont bien venus pendant les 2 journées et beaucoup ont découvert notre association, ils ont fait leurs emplettes et se sont attablés dans l’atelier transformé en buvette avec le café gratuit et la dégustation-vente de crêpes faites sur place par Annia, experte en la matière.

          Le chiffre des ventes a été appréciable, mais plus encore les relations qui se sont nouées.

          Notre équipe de Beauvais a installé sa petite boutique dans le grand hall du Centre hospitalier, pendant  elle aussi 2 journées, comme elle en a l’habitude.

          Parmi les objets à vendre de la couture, des tricots et des bougeoirs en argent, des bougeoirs réalisés avec les couverts de nos grands-mères, les   cuillères et les fourchettes pliées en corolle et fixées sur un socle de bois d’un bel effet.

          Le député « Républicain en a acheté un et avant qu’il ait eu le temps de partir, le député socialiste est arrivé! On les voit tous les deux sur la photo.

                         

 

          Et voilà! Nous fermons la porte derrière nous, en sortant de cette difficile année 2015   et tous ensemble nous ouvrons à 2 battants celle de l’année 2016.

          Nous y entrons avec confiance malgré les nuages sombres.

          L’espérance est une grande force que nous devons déployer non seulement pour nous, les nôtres et notre association, mais bien au-delà, avec tous les hommes et les femmes de bonne volonté dans le Monde.

          Nous sommes en train de prendre conscience que c’est notre comportement individuel et nos choix personnels qui seront déterminants pour sauver la nature et la vie.

          Nous prenons conscience également que c’est ensemble solidairement et fraternellement que nous devons faire face à l’Adversité.

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires