Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 17:01

 

Novembre 2014


NOS  RENCONTRES

       A Nogent avec un couple de jeunes Arméniens ayant un petit enfant. Ils sont sans papiers, vivent dans un Foyer et la maman nous a proposé de devenir bénévole.

Nous avons reçu un couple dont la petite fille d’un an Marina est aveugle. Ils avaient déjà été reçus par le SAIDV d’Agnets qui prendra en charge sa scolarité, mais ils avaient besoin de nous rencontrer pour recevoir du soutien et du réconfort.

       Toujours à Nogent, Les démarches terminées pour Moïse qui a obtenu la prolongation de sa carte de Séjour et maintenant commencement de nouvelles démarches pour Bi Youzane non-voyant de Côte d’Ivoire pour le faire entrer au stage de réadaptation de Sainte Marie à Paris.

       Conversations depuis Compiègne puis de Nogent avec Micheline devenue très mal-voyante il y a 3 ans, elle a perdu son emploi et souffre de solitude dans son petit village de Coye la Forêt.

       Nous avons rendu visite à une dame mal-voyante d’Athis sous Laon, elle s’intéresse à notre association et en particulier à notre Bibliothèque sonore.

       Nous avons rencontré les membres du SAMSAH de Saint-Erme, qui nous proposent une aide bénévole.

 

 

NOS  RENDEZ-VOUS

       Nous sommes allés aux « Assises du Bien vivre ensemble », un débat organisé par la Mairie de Beauvais, avec la participation des Elus, des acteurs économiques, des associations d’Usagers et de personnes handicapées.

       Nous nous sommes réunis au Siège avec les Responsables de nos Antennes, sur le thème de la Communication. Nous avons étudié en particulier le renouvellement de notre site et la conception d’un nouveau triptyque, dont une partie commune présentera notre association et d’une partie spécifique à chaque Antenne avec ses textes et ses photos.


   nov-3-copie-1.JPG    Pour communiquer avec le public, notre Equipe de Soissons a planté son stand d 'Information dans le Forum de Ressons le Long.

 

       Notre Présidente Maria Izquierdo a convoqué le Conseil d’Administration en fin de mois. Présentation du bilan financier du premier semestre, le suivi du dernier épisode du conflit entre les 2 Assureurs de notre bailleur, après l’incendie de notre local de Saint Quentin, large tour d’horizon sur la vie de notre association et ses projets.

 

GARE A L’ACCESSIBILITÉ

 

       Avec la Commission Régionale nous avons continué de faire le point sur les aménagements réalisés pour rendre les gares de Picardie accessibles aux personnes handicapées. Dans les gares que nous avons contrôlées, à part quelques retouches, les résultats sont très satisfaisants. Ainsi nous avons examiné à chaque gare, depuis l’extérieur puis à l’intérieur le guidage vers les guichets et vers les quais par des balises sonores et des bandes de guidage au sol jusqu’aux ascenseurs pour la montée et la descente de la passerelle au-dessus des voies.

       Ainsi nous sommes allés à la gare de Rozière en Santerre où exceptionnellement il n’y a pas de possibilité d’installer des ascenseurs pour la passerelle, aussi les personnes en fauteuil devront réserver un taxi-SNCF pour rejoindre la gare accessible la plus proche.

       A la gare d’Abancour bonnes réalisations à l’exception du guichet. Pour communiquer avec l’employé séparé du public par une vitre, le haut-parleur d’où vient sa voix est à l’écart du micro destiné au client, donc le client non-voyant aura tendance à parler au haut-parleur.

       A la gare d’Amiens bons aménagements, seul l’accès à la gare routière reste à équiper.

       A la gare de Laon tout est en ordre.

 

       Maintenant on sort des gares et on entre au Lycée Gay-Lussac de Chauny où s’est tenue une réunion organisée par le Conseil Régional pour préparer la mise aux normes d’accessibilité des lycées de Picardie. Présence de nombreux Proviseurs, de CPE, de gestionnaires, d’architectes et d’associations d’handicapés.

 

3 chiffres estimés: une centaine de lycées, 1 500 000 mètres carrés de locaux à adapter et 67 millions d’euros de budget.

 

SOYONS AUTONOMES

 

surtout pour se nourrir c’est essentiel, mais aussi pour le plaisir. C’est bien pour cela que nos amis de Beauvais se pressaient nombreux et très détendus autour des casseroles, puis autour de la table pour le cours mensuel de cuisine, alors qu’à Soissons le lendemain, une unique élève Francine, très concentrée, travaillait pour devenir capable de circuler seule avec sa canne blanche, sous les directives de Joël.

 

 

LA CHASSE AU TRÉSOR

 

      soissons.JPG   On vous l’a déjà dit le mois dernier,   notre équipe de Soissons a reçu un chèque de 1 000 euros offert par un Bar de nuit de la ville. Cette fois-ci on vous le rappelle parce que maintenant nous avons la photo.    Et puis une bonne nouvelle, on peut bien la dire 2 fois.

 

       A Beauvais l’opération « Enveloppes-loterie « a été lancée. Elles sont toutes à 2 euros et toutes gagnent 1 lot. La diffusion se fait par nos bénévoles et leurs réseaux d’amis.

 

       Nous avons tenu une brocante dans le hall de la Maison des Associations de Laon, à l’abri des intempéries et bien au chaud.

 

       Le même jour, nos amis de Saint-Quentin ont participé au Marché de Noël de Francilly-Silency, dans le froid et dans un chalet ouvert au vent, mais avec la chaleur du public, sinon des acheteurs.

 

LES LOISIRS

 

       Pour une détente en profondeur, le groupe de Soissons à son tour après celui de Laon, a commencé un cycle de Sophrologie.

 

       A Saint-Quentin sortie pour la visite d’une exposition relatant la dure occupation de la ville par les troupes allemandes pendant les 4 années de la Grande Guerre. Des documents, des journaux, des mannequins en uniformes et beaucoup de photos et sur ces photos on voyait des gens, des commerçants, des enfants et peut-être que certains des grands-parents d’aujourd’hui ont pu reconnaître leurs propres grands-parents tout jeunes à l’époque.

       Ces photos émouvantes montrent aussi la ville ancienne de Saint-Quentin telle qu’elle était avant d’être détruite en grande partie par l’offensive de l’armée française pour la reconquérir en 1918.

 

 

    defile-de-mode.jpg   Joli défilé de mode exotique. Notre amie Maryam qui anime l’Association des Albinos du Burkina Fasso, dont nous sommes partenaires, a ramené de beaux tissus colorés de son pays. Elle les a confiés à la classe de Couture et de création du lycée Mireille Grenet. Les professeurs ont dessiné les patrons et les élèves ont coupé et cousu de très jolies robes, qu’elles sont venues présenter elles-mêmes au public salle Saint-Nicolas.

       Jeunesse, beauté, élégance, les Officiels et les spectateurs ont admiré et nous, nous avons imaginé.

 

   

   marche-du-vendredi.jpg Tous les Vendredis matin le petit groupe de randonneurs, les vrais marcheurs ( pas ceux du Mardi, qui se promènent ), s’aèrent et se détendent à bonne allure, tout au long des kilomètres de bons chemins et de petites routes de la forêt de Compiègne. Ils marchent vite mais n’oublient pas pour autant la pause café-gâteaux.

 

       Nos amis de Saint-Quentin sont allés au théâtre de Péronne applaudir une pièce très drôle « Les portes claquent », jouée par la troupe « le Rideau d’Arlequin « ,, dont une des actrices Pierrette est une lectrice de notre Bibliothèque sonore.

 

       Le matin dans la cuisine thérapeutique de la Maison de retraite Fournier-Sarlovèze, une petite équipe de résidents et de nos bénévoles, a préparé et mis au four la pâtisserie qui a été dégustée l’après-midi par nos amis de la Maison de retraite. Boissons, fruits, bavardages, rires, même notre Annie, qui ne peut plus marcher, a été enlevée de chez elle avec son fauteuil et est venue partager cette petite récréation.

 

       A Laon petite promenade en tricycle sur la piste aménagée autour de l’immeuble des « Papillons blancs ». Sur ces vélos à 3 roues, les non-voyants ont pédalé avec beaucoup de plaisir, mais sous surveillance tout de même.

 

       L‘Association des sourds et des mal-entendants « La main dans la main » nous a invités à la projection du film Marie Heurtain au cinéma Majestic de Jaux.

        Pour un film destiné aux sourds et aux aveugles, on pouvait craindre le pire,  pas besoin de sons pour les sourds ni d’images pour les aveugles, mais heureusement non, le film est sous-titré et en audio-description. Il raconte l’histoire vraie d’une femme née sourde et aveugle qui enfant, se comportait comme une bête sauvage. Une religieuse soeur Catherine a réussi à apaiser sa violence en lui apprenant à communiquer par le langage des signes qu’elle traçait dans le creux de sa main. C’est une situation extrême identique à celle d’Hélène Keller.

       Ce film a été présenté par Kelly Morello Présidente de la « La main dans la main », jeune femme mal-entendante qui, tout en parlant au public, exprimait simultanément ce qu’elle disait, en langage des signes.

Partager cet article

Repost 0
Published by le-fil-dariane
commenter cet article

commentaires